La consommation des Français fait repartir l’inflation03/04/2018  



Selon l’Insee, la consommation des ménages a nettement rebondi en février 2018 (+2,4 % en volume), après deux mois de baisse (−1,9 % en janvier et −1,2 % en décembre). Cette reprise de la consommation provient notamment d'un rebond des dépenses en chauffage. Les achats alimentaires et les dépenses en habillement sont également en hausse. Du coup, l’inflation repart. Les prix à la consommation ont accéléré de +1,5 % en mars 2018, après +1,2 % le mois précédent, selon l'estimation provisoire réalisée en fin de mois. Cette hausse de l'inflation sur un an résulterait d'une accélération des prix des services, des produits alimentaires et du tabac. Les prix de l'énergie augmenteraient moins vivement que le mois précédent. En revanche, les prix des produits manufacturés se replieraient dans le sillage de ceux de l'habillement chaussures.

 

 


 Autres articles sur le même sujet :
La consommation des ménages diminue

Selon l'INSEE, la consommation des ménages a baissé de 0,8 % au mois de juin, comme en mai et de 0,4 % en juillet.

Les ménages puisent dans leur LDD

Selon les chiffres de la Caisse des dépôts, le livret A a maintenu une collecte nette légèrement positive en septembre : 140 millions d'euros ; à l'inverse, le livret de développement durable enregistre une collecte nette négative : - 550 millions d'euros.

Un retour à l'emploi plus difficile pour les seniors

En moyenne, en 2016, 3 millions de personnes âgées de 15 à 64 ans sont au chômage en France, soit 10,1 % de la population active. Les chiffres de l'Insee montrent que le retour à l'emploi est plus difficile pour les seniors.

900 € pour les vacances d'été !

Les Français envisagent de consacrer, en moyenne, 898 euros à leurs prochaines vacances d'été, selon le baromètre Sofinscope.

25 000 euros en moyenne pour une voiture

Jamais les Français n'ont acheté autant de voitures chères, avec 46 % des acquisitions au-dessus de 25 000 € en 2016, contre 43 % en 2015.

La baisse des taux pousse les français vers l’immobilier

Selon le dernier baromètre « Les Français, l’épargne et la retraite », la baisse des taux des produits d’épargne a modifié le comportement des ménages.